Vieux motard que jamais...

Publié le par Anaëlle

C'est le come back, quand y faut, y faut!
On est encore en janvier, et je vais tenir l'une de mes résolutions : mettre à jour quelques activités qui me tenaient à coeur mais que j'avais laissées de côté, dû aux aléas de la vie-et surtout la paresse qui m'avait rattrapée.

Mais rassurez-vous, ça ne durera pas que le temps de ce congé forcé! C'est pour de vrai, si si!

Je viens de finir ce livre et je ne peux que vous le conseiller chers lecteurs : arrêtez de lire mon blog et courez l'acheter!!! Enfin, que dis-je, après lecture de mon blog! (ça faisait si longtemps que je n'avais écrit, attendez la fin de l'article quand même!)
chagrin-roi-mort-jean-claude-mourlevat-L-1
Bref.
Le roman souffle un vent glacé de révélations, de trahisons et d'amours passionnées. Ses 403 pages s'écoulent sur 18 années. 18 longues années, battues par un hiver glacial, constant. On ne connaît que furtivement le printemps à Petite Terre, pays nordique natal du personnage principal.
Aleks et Brisco, deux faux jumeaux, nés de mères différentes, inséparables et touchants garnements, se retrouvent séparés à l'âge de 10 ans. Brisco a été enlevé...
L'auteur se permet des intrusions furtives pour expliquer à son lecteur les dessous de l'histoire.
Comme un secret, on apprend que Brisco est en fait le petit-fils du roi mort, Holund. Il a été placé à la naissance dans la famille d'Aleks, car son père venait dêtre assassiné par son cousin, Guérolf,qui aurait bien voulu monter sur le trône à sa place. Guérolf est cependant mis en exil, même s'il n'y a trace de sa perfidie. Pendant 10 ans, personne n'a trahi le secret, puis Brisco est découvert, à cause de sa marque de naissance. Ramené à  Guérolf qui devrait le tuer sur-le-champ, sa femme se prend d'affectation pour le jeune garçon et ils décident de l'élever comme leur fils. D'un pervers amour destiné à se venger de la succession qu'il n'obtiendra pas, Guérolf finit par être un vrai père, et Brisco devient au fil des années son fils adoptif. Cependant, Guérolf vise d'autres pays que Petite Terre, qu'il obtiendra très facilement par la force, et s'avance sur le continent. Les deux frères s'y retrouveront lors d'une situation improbable.

Quand les liens familiaux ont été à ce point étiolés, que reste-t-il d'une enfance partagée?

Comme en hiver, on avance dans ce roman comme on avance dans la neige : on est d'abord enjoué par le ton léger de l'enfance fraternelle, puis vient l'angoisse par la guerre, le froid entre les frères...

Voilà ma "rentrée" littéraire...

Publié dans Littérature Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> hehe, bon retour parmi nous ! ... moi aussi je voulais le lire celui-ci justement ! ;) ...<br /> <br /> <br />
Répondre