No man's land

Publié le par Anaëlle

La BNF  met en lumière Eugène Atget, et a lancé auprès des structures publiques et pédagogiques un concours photo auquel j’ai eu l’occasion de participer avec le pôle Multimédia de la médiathèque de la Bourgogne à Tourcoing.

 

Encadrés par Hélène Marcoz, artiste photographe de la région, les enfants du quartier et du centre social ont travaillé sur un des aspects de l’œuvre d’Atget : regard sur la ville, la ville en construction/déconstruction.

 

En prenant appui sur le travail photographique de David Hockney, nous avons réalisé des photomontages de clichés de Tourcoing, ville en métamorphose.

 

Dans des quartiers abandonnés, des no man’s lands, nous avons été confrontés à des paysages de désolation, des champs de ruines, alors que les machines de travaux publics prétextaient à elles seules la présence humaine.

 

 

 

Bientôt mis en ligne par le pôle Multimédia qui est en pleine création du site de l’atelier photo, les clichés des enfants seront accompagnés d’un bref texte explicatif de leur démarche.

 

 

 

Je mets en ligne un photomontage personnel : une vue à 360° d’un chantier de la zone de l’union, quartier qui jouxte le canal Roubaix/Tourcoing. Qu’en pensez-vous ?


  final-copie-photoshop.JPG

 

D’autres clichés (perso) sont à venir…

Publié dans Photo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonne idée Bao. Je pense même que JL serait intéressé par ce travail. Anaëlle, si tu retrouves le nom..:-))
Répondre
B
D'ailleurs si cela intéresse quelqu'un je suis en train de placer sur un google map les photos d'Atget de son vieux Paris. Et je compte essayer d'aller à ces endroits pour soit refaire la meme scene de nos jours soit de facon différentes, à voir et laisser l'immagination faire le reste :)
Répondre
A
oui, je crois qu'il y a quelqu'un qui s'est intéressé au "après" Atget. Je ne me rappelle plus le nom ( avec ma cervelle de poisson rouge je vais faire un effort incommensurable pour m'en rappeler). Je suis sûre qu'il y a des coins qui sont restés pareils depuis 1900 , mais avec Haussmann il y a eu beaucoup de pittoresque rasé, des rues effacées : le contraste sera saisissant!! Qu'est-ce qu'il reste comme petits métiers à Paris?
A
Ah là, ok ;-)<br /> Je ne connaissais pas ce genre de travail en photographie. Approche cubique, mise en relief; c'est un beau travail.<br /> Si tu as un compte flick, n'hésite pas à les publier !
Répondre
A
Je ne me rends pas bien compte avec ce format...je peux le trouver où sinon?
Répondre
A
bin j'ai bien vu que l'image était toute petite, parce qu'elle est très large en fait. J'vais voir comment la republier pour qu'elle soit visible....quitte à la mettre en verticale au lieu d'horizontale? je vais essayer..